Les services de l’État sont pleinement mobilisés contre les violences conjugales et intrafamiliales :
Le contexte particulier de confinement, indispensable à l’endiguement de la pandémie de Covid-19, constitue malheureusement un terreau favorable aux violences conjugales et intrafamiliales : la promiscuité, les tensions, l’anxiété peuvent y concourir. Le Gouvernement y est particulièrement vigilant et pleinement mobilisé.


Les dispositifs d'alerte sont les suivants :
- Le 17 pour donner l'alerte en cas d'urgence. Il permet aux victimes de bénéficier d'une intervention rapide des forces de l'ordre.

- Le 114 peut être contacté par SMS par les personnes victimes de violences

- Le dispositif "alerte-pharmacies" permet aux personnes victimes de violences intrafamiliales de se rendre dans la pharmacie la plus proche, où elles seront accueillies et où l'alerte sera immédiatement donnée auprès des forces de l'ordre.


- Le 3919, numéro gratuit et anonyme pour les victimes et les témoins de violences sexistes ou sexuelles. Il permet d'échanger avec des policiers ou des gendarmes spécialement formés.


- La plateforme de signalement des violences sexuelles et sexistes https://arretonslesviolences.gouv.fr/ : accessible 24h sur 24 et 7 jours su 7, elle permet aux victimes de dialoguer en direct et de manière anonyme avec des policiers et gendarmes formés et de pouvoir bénéficier d'assistance et de conseil.

- Le Centre d'Information sur les droits des femmes et des familles de l'Ardèche (CIDFF07) : structure associative chargée notamment dans le département de venir en aide aux femmes et aux enfants victimes de violence : 04.75.93.31.70